Mots signés (dessins) page 2

Foi

Ce signe débute par le mot « Dieu » que nous exprimons par l’index de la main droite et la lettre « D » au dessus de nous ; dans un second temps ce signe descend vers la bouche pour exprimer la parole et se termine en se plaçant sur le cœur.

DieuFoi

 

 Croire

Croire2La représentation du mot « Croire » est presqu’identique mais le signe « Dieu » commence au milieu du front puis descend verticalement au centre de la poitrine, le regard se portant vers le bas pour exprimer ainsi une conviction personnelle.

Merci

MerciLe mot « merci » est très simple, il ressemble à l’envoi d’un baiser.

 

 

 

 

 

 

 

 

Gloire à Dieu

La phrase « Gloire à Dieu » est plus expressive :

Les deux mains fermées sur le cœur s’ouvrent et s’écartent en s’élançant vivement en diagonale vers le haut à droite ; la main droite poursuit un peu plus haut par le mot « Dieu » soit le « d » de l’alphabet qui se tourne légèrement.

GloireDieu2

 

 

 

 

 

 

 

 Fidélité

La fidélité s’exprime de manière très simple :Fidelite

Les index des deux mains s’unissent au niveau de la poitrine et en restant unis, se dirigent de manière assez vive vers l’avant, voulant exprimer ainsi une réelle conviction personnelle.

 

 

 

 

 Confiance

Confiance“Confiance à Dieu” est très facile à interpréter dans notre langue des signes, car nous retrouvons l’idée de cadeau dans le signe du mot “Confiance” ;

les deux mains à demi ouvertes, en forme de “C” de part et d’autre de la poitrine, pourraient symboliser une partie de nous-mêmes enfermée dans un coffre, à garder ou à offrir.

Pour traduire le mot “Dieu”, nous dirigeons ensuite les deux mains vers le haut en exprimant la lettre “D” de l’alphabet au-dessus de notre tête.

Résurrection

ResurrectionLe geste de la « Résurrection » s’exprime en deux signes bien distincts opposant la Mort et la Vie.

Dans un premier signe, la paume de la main gauche ouverte vers le haut pourrait signifier le tombeau où repose le corps du Christ mort, représenté par l’index et le majeur de la main droite posés à plat sur cette paume.

Le deuxième mouvement exprime le retour à la vie. Avec la puissance divine, les deux doigts de la main droite, symbolisant le Christ, se redressent et reprennent vie.

Les index et majeurs des deux mains se lèvent vivement hors du tombeau détruit et en se tournant vers le haut montrent le « V » de la victoire de la Vie sur la mort.

Ascension

Ascension

L’Ascension signifie la montée de Jésus au Ciel ; c’est un mot très facile à signer. Il se décompose en trois mouvements. Le premier mouvement représente le mot Jésus : les majeurs de chaque main se posent successivement au milieu des paumes des deux mains qui s’ouvrent de part et d’autre dans un deuxième mouvement et se terminent par l’élévation des deux mains restant ouvertes vers le haut devant soi jusqu’au niveau des épaules.

 

Multiplication des pains

MultiplicationPain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans notre langue des signes, les gestes représentant la multiplication des pains sont très simples.

Pour représenter la multiplication, nous reprenons le symbole « x » que nous prolongeons dans un large mouvement circulaire autour de nous.

Pour traduire le mot « pain », nous prenons le geste que faisaient nos grands-mères quand elles coupaient les tranches d’une miche.

Responsabilité

AimerCharge

 

 

 

 

 

Dans un premier mouvement, la main droite ouverte est posée sur le cœur signifiant « aimer » cherchant ainsi symboliquement l’amour.

Puis, elle se déplace assez lentement en se refermant progressivement pour se reposer sur l’épaule gauche.

Cela ne nous fait-il pas penser au terme « épauler » ?

 

 

Espérance

La représentation du mot « Espérance » dans notre langue des signes exprime bien cette attente en l’avenir.

Dans un premier mouvement, les index des deux mains sont dressés face à la tête et reviennent vers soi dans un double mouvement circulaire signifiant ainsi une attente personnelle. Esperer

 

 

 

 

 

Dans un 2ème mouvement, la main droite s’ouvre seule vers l’avant voulant ainsi montrer l’avenir. Esperance

 

 

 

 

 

 

 

Tendresse

Le geste de la tendresse dans notre langue des signes pourrait rappeler notre propre tendresseattitude quand nous souhaitons manifester notre bienveillance à l’égard de quelqu’un que nous aimons particulièrement.

C’est ainsi que nous pourrions accueillir un enfant en l’entourant et en lui souriant, penché sur lui, les bras croisés et les poings fermés sur la poitrine.

Ce geste tellement naturel, ne pourrait-il pas nous faire mieux comprendre l’amour de notre Dieu car lui aussi veut nous accueillir comme un enfant qu’il aime.

 

Le mois de décembre nous ramène chaque année la période de l’AVENT, temps d’attente et de conversion en prévision de Noël.

Attente et conversion, ces deux mots font l’objet de notre petit mot par l’explication de leurs signes respectifs dans notre langue des signes.

attendre« L’ATTENTE » s’exprime par les deux mains ouvertes au niveau de la poitrine, dos tournés vers l’extérieur, se refermant plusieurs fois vers soi. Ce geste pourrait signifier une invitation à la personne à qui on s’adresse de venir nous rejoindre et ne demandons-nous pas à Jésus de venir chez nous à Noël ?

Mais le Seigneur Dieu est aussi en attente.

De quoi ? De notre conversion.

Conversion

convertir

Les deux mains, ouvertes face à face devant soi, se rapprochent avant de se retourner complètement témoignant ainsi le profond désir de sortir de notre égocentrisme pour d’abord nous tourner vers le Seigneur

Bénir – Bénédiction 

Les mots « Bénir » ou « Bénédiction » ont plusieurs significations mais dans notre langue des signes ils s’expriment le plus souvent d’une façon très proche de leur étymologie : « Dire du bien ».

« Bénir » se construit par la succession de deux signes distincts, chacun représentant un mot : « Dire » et « Bien ».

 Le mot « Dire » s’exprime par l’index de la main droite qui part de la bouche, et descend vers l’avant en s’arrêtant au niveau de la poitrine.

Le mot « Bien » s’exprime par la juxtaposition de la main droite ouverte rejoignant la main gauche également ouverte à hauteur de la poitrine.

 

 

TENTATION

En acceptant la tentation, le Christ a voulu nous signifier combien il était proche de notre humanité.

Comment représentons-nous, dans notre langue des signes, le mot « TENTATION »

Au départ, le bras gauche plié à hauteur de la poitrine pourrait nous représenter en position d’attente ou de repos.

Deux doigts, l’index et le majeur de la main droite entrent en scène ; l’index est le doigt qui montre un lieu, un endroit, un chemin, c’est aussi celui qui invite à suivre ; le majeur, quant à lui, a plutôt une réputation équivoque et pourrait signifier le Diable ou Satan.

Ces deux doigts réunis et pliés se dirigent vers l’endroit le plus sensible et fragile du bras, le coude et le caressent plusieurs fois successivement.

Rien de plus mais c’est très significatif de la malignité de la tentation.