Mots signés (dessins) page 3

Disciple

Le mot «Disciple» s’exprime par la conjonction de plusieurs signes et mouvements. 

Commençons par la main droite ouverte qui part du haut de l’épaule, descend jusqu’à la hanche et signifie une personne.

Le poing de la main gauche est fermé, en position d’attente, mais le pouce levé signifie ce qui est bien, solide, stable ; cela pourrait aussi représenter une doctrine, un enseignement ou un maître à penser : pour nous, Jésus.

La personne représentée par la main droite lève à son tour le pouce et rejoint ce qui lui paraît être bien, pour l’accompagner et le suivre.

 

Prochain

main sur le cœur + mouvement rotatif du poignet, la main se posant sur l’épaule + Homme.

Le second mouvement correspond au concept de « charge », « responsable ».(dict.ét/hist p. 526) qui fait s’estomper celui de proximité. René exprime qu’il n’aperçoit pas la localisation de la personne approchée à laquelle accoler Homme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mission

Le premier signe utilisé exprime la Responsabilité mais la main sur le cœur pourrait aussi signifier ce que l’on aime ou ce que l’on a reçu.

Le deuxième signe veut dire « Envoyer ».

Enfin, le troisième signe, la main s’ouvrant largement en un geste circulaire exprime « Répandre autour ».

La conjonction des trois signes représente bien la signification profonde du mot « Mission ».

Etre responsable de répandre partout ce que l’on a reçu et qui fait partie intégrante de notre être.

Pardon

La main gauche paume vers le haut, donc en attente, pourrait représenter notre adversaire, notre ennemi ou celui qui nous a fait du tort ; la main droite, ce serait nous, paume vers le bas rejoint la main gauche avec un double mouvement circulaire signifiant effacer, laver ou pardonner.

Miséricorde

La MISERICORDE est le même signe  mais il est précédé par la main droite placée sur le cœur ajoutant ainsi l’amour ou « PARDONNER AVEC AMOUR ».

Amour

Le geste d’AIMER ou AMOUR dans notre langue des signes est tellement simple qu’il peut être compris par toute personne et dans n’importe quelle culture. Il est universel et s’exprime par la main droite ouverte posée sur le cœur. Il peut s’accompagner d’un regard bienveillant et se poursuivre par un mouvement calme vers l’avant ou vers la personne à qui nous voulons manifester notre bienveillance ou notre affection.

 

 

 

 

 

 

Bon Pasteur

s’exprime comme un berger ou un meneur de moutons. Il est précédé du qualificatif « bon » et se termine par le signe de « personne qui agit ».

Pour représenter le mot « Bon », la main droite ouverte part du haut de la poitrine et descend lentement vers le bas. Elle remonte ensuite caressant en tournant 2-3 fois le haut du bras gauche pour traduire le mot « Mouton », puis elle redescend et entoure le poignet gauche en le menant calmement vers l’avant, pour exprimer l’action de guider.

Elle se termine enfin par la main droite revenue en haut de l’épaule droite descendant jusqu’à la hanche pour signifier la « personne qui agit ».

Révélation

La représentation du mot « Révélation » dans notre langue des signes exprime bien cette attente patiente de la compréhension de la Parole de Dieu.

Dans un 1er mouvement, les deux mains sont fermées l’une à côté de l’autre, la main droite rejoint le creux de la main gauche et s’ouvre en remontant à la manière d’une fleur qui éclot.

 

 

 

Dans un 2e mouvement, l’index de la main droite se porte au bas des lèvres et s’enroule plusieurs fois vers l’avant, voulant ainsi signifier la parole.

 

La Parole de Dieu donne la Vie

Voici en langue de signes la traduction de cette dernière phrase :

« La Parole de Dieu donne la Vie ».

Elle comprend quatre mots PAROLE – DIEU – DONNER et VIE dont les signes sont facilement compréhensibles.

« Parole » l’index de la main droite s’enroule plusieurs fois à hauteur de la bouche, exprimant ainsi l’enchaînement des mots.

« Dieu » le même index montre la lettre D de l’alphabet qui remonte à hauteur de la tête et amorce un mouvement semi-circulaire.

« Donner » les deux mains à moitié fermées partent du bas de la poitrine et se retournent en s’ouvrant vers l’avant.

« Vie » est presque le même geste que Dieu mais c’est la lettre V de l’alphabet qui l’initie.

Jésus-Christ

 

 

 

« Jésus » s’exprime par les majeurs des deux mains qui rejoignent l’un après l ‘autre le milieu de la paume de chacune des mains voulant ainsi représenter symboliquement les plaies de la crucifixion.

Si l’on veut ajouter le mot « Christ » on le fait par le geste de « l’onction ou oint » soit le pouce de la main droite qui se place en tournant dans le creux de la paume de la main gauche.

 

Ange

 

 

 

 

 

Saint 

 

 

nous signons la « Sainte famille » par deux signes distincts.

« Saint » est représenté par l’index et le majeur de la main droite ceignant le front de gauche à droite, le regard s’élevant vers le haut pour lui offrir une signification divine.

Famille

Pour le mot « Famille » le pouce et l’index des deux mains réunis au milieu de la poitrine partent vers l’avant et reviennent vers soi en formant un cercle complet pour signifier ce qui nous est proche et dont nous faisons intégralement partie.

Guérison

L’expression du mot « Guérison » dans notre langue des signes se fait en trois séquences que nous allons vous détailler.

1er tableau : la main gauche, paume vers

le bas est immobile et pourrait être le symbole d’un état léthargique ou maladif.

Au 2ème tableau, la main droite qui est active, recouvre la main gauche d’une caresse exprimant une intervention extérieure ;

Dans un 3ème tableau :

l’évolution espérée s’accomplit, les deux mains se retournent ensemble et reprennent vie et action, symbolisant ainsi le résultat de la « guérison ».

Eveillé

s’interprète par le pouce et le majeur des deux mains placés collés de part et d’autre des yeux fermés. Ceux-ci s’ouvrent en même temps que les pouces et index qui se décollent vivement. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rester

s’exprime par les deux pouces posés l’un sur l’autre au niveau de la poitrine, descendant vers le bas en un mouvement ferme et rapide.