Mots signés (dessins) page 1

Source des dessins : C.F.L.S.

Nouvelle Alliance

Nouveau

alliance

«nouvelle alliance» entre Dieu et l’humanité.

Comment traduisons-nous cette idée dans notre langue des signes ?

« Nouveau » s’exprime par la main droite fermée au creux de la main gauche qui s’ouvre en remontant vers le haut. La main droite ouverte poursuit sa remontée vers la droite puis, en redescendant, referme le pouce et l’index en les unissant au niveau de la poitrine au pouce et à l’index de la main gauche, en attente, signifiant ainsi que c’est Dieu qui vient à notre rencontre et scelle cette alliance par le symbole de deux anneaux entrelacés.

 Avent

 

Dans notre langue des signes, le mot AVENT s’exprime par deux signes qui résument un souhait que nous pourrions traduire par les termes : « Viens, Seigneur ».

Le souhait du mot « Venir », s’exprime par le regard porté vers le haut (ciel), qui accompagne l’index de la main droite qui descend lentement et s’arrête à hauteur de la poitrine.

Le mot « Seigneur » se signe par l’index et le majeur de la même main, orientés vers le bas, au niveau du cou, près de la tête ; ces deux doigts remontent lentement et se retournent ensuite à hauteur des yeux, pour redescendre au niveau de la poitrine.

Baptême

Le mot « BAPTÊME » peut s’exprimer dans la langue des signes de différentes façons; ainsi, certains de nos frères protestants préfèrent le représenter par le symbole de l’immersion du catéchumène.

Quant à nous, nous l’exprimons tout simplement par le geste du prêtre qui plonge la main dans l’eau pour la verser ensuite sur la tête du baptisé.

Ce premier geste se termine par une sorte d’imposition de la main sur sa tête qui pourrait tout à la fois signifier la protection divine et l’investiture pour une mission à accomplir.

Dieu nous surprend

Comment interprétons-nous cette phrase ?

DieuLe mot « Dieu » s’exprime par la lettre « D » de l’alphabet des sourds remontant vers le haut avec un léger mouvement rotatif.

SurprendreEnsuite, les deux mains se rejoignent ouvertes sur le ventre et remontent du bas vers le haut de la poitrine, le visage (surtout les yeux) exprimant l’étonnement.

Miracle

 La 2ème partie de ce geste est aussi utilisée pour interpréter le mot « Miracle » mais attention, les yeux reflètent alors l’émerveillement..

Les mains ouvertes sont à la base des signes des mots « Chemin », « Joie » ou « Amour »

Les mains ouvertes sont donc très symboliques d’une ouverture.

Epiphanie

La représentation du mot « Épiphanie » en langue des signes s’exprime par une séquence de quatre mouvements la phrase : « Dieu s’incarne, s’ouvre et devient lumière pour tous ».
Dieu

Au 1er mouvement, Dieu est représenté par la main droite montrant la lettre « D » de l’alphabet des sourds au-dessus de notre tête.

 

EncorePresentation

Dans le 2ème mouvement, Dieu nous rejoint et s’arrête au creux de la main gauche ouverte qui pourrait représenter l’humanité en attente.

 

Au 3ème mouvement, la main droite s’ouvre comme une lumière et se répand…

en un 4ème mouvement circulaire étendu qui nous éclaire à la manière d’un phare.

Lumière

Lumiere

(1er mouvement, attente ; 2ème mouvement, ouverture, 3ème mouvement, progression).
Les deux mains refermées au niveau de la poitrine sont en position d’attente, elles s’élèvent lentement et s’ouvrent en un large mouvement semi-circulaire, les paumes s’arrêtant à la hauteur des yeux.

Exclusion et Réconciliation

Dans notre langue de signes les deux mots « Exclusion et Réconciliation » se complètent fort bien.

Le geste de l’exclusion où la main droite chasse d’un mouvement brusque ce qui se trouve au creux de la main gauche est suffisamment éloquent tandis que l’expression du mot réconciliation mérite un peu plus d’explications.  

reconcilier

L’exclu, représenté par la main droite à la fin du geste de l’exclusion, revient à la rencontre de la main gauche c’est-à-dire de nous-mêmes. Les deux mains réunies forment alors un large mouvement circulaire qui pourrait signifier le partage de cette nouvelle amitié avec la communauté.

 

Alléluia

Les deux mains ouvertes se rejoignent à hauteur de la poitrine puis s’ouvrent et s’élèvent plus haut que la tête dans un mouvement joyeux.

 

 

 

 

 

 Pentecôte

La « Pentecôte » exprimée en langue de signe peut se répartir en trois séquences signifiant ainsi la continuité de la venue de l’Esprit.

La première partie représente le geste de l’Esprit : deux doigts, le pouce et l’index soudés placés au milieu du front rappellent que nous avons reçu cet Esprit lors de notre baptême.

Il est suivi d’un deuxième mouvement circulaire qui remonte légèrement et revient à son point de départ. Ce mouvement circulaire pourrait signifier l’action permanente de l’Esprit en nous.

La troisième séquence est à peine perceptible, les deux doigts revenus à leur point de départ descendent vers le bas du front exprimant ainsi que l’Esprit nous rejoint discrètement en notre être profond.

Prophète – Messager

PropheteProphète s’exprime dans notre langue de signe par « Homme inspiré » ou « Homme d’Esprit ».

Messager l’est par l’expression « Homme d’annonce ».

Le 1er mouvement est commun aux deux mots : les deux mains partant des épaules et descendant jusqu’au milieu de la poitrine signifie la personne, l’être humain ou l’homme.

Faire le geste « Homme ».

Le 2ème mouvement permet de différencier la fonction soit le mot esprit pour le prophète qui s’exprime par le pouce et l’index rejoints au milieu du front. Refaire le geste « Prophète ».

Messager

Envoyé – Annonciateur

Le terme « Messager » peut exprimer deux idées différentes mais complémentaires. La première peut signifier être envoyé, la seconde, annonciateur de quelque chose. Ces deux fonctions se traduisent bien dans notre langue de signes.

Messager (celui qui est envoyé).

La main droite fermée en haut de la poitrine, s’ouvre plus loin en avant exprimant ainsi par son mouvement l’envoi. Elle revient ensuite à son point de départ et se termine par un geste le long du corps qui est le symbole de la personne.

HommeEnvoyer

Messager (celui qui annonce).

AnnoncerAu départ, les deux index, croisés en face de la bouche pourraient signifier la parole. La position des index se maintient tandis que les deux mains s’ouvrent vers l’avant.

Homme La main droite revient alors à hauteur de la poitrine et se termine par le geste le long du corps, symbole de la personne.

Egoïsme

egoisme

Egoïsme et Générosité » commencent tous les deux par une main ouverte à hauteur de la poitrine pouvant signifier ce que l’on aime ou aussi ce que l’on possède.

 Mais la deuxième partie signée de chaque mot révèle une très nette différence.

 Pour l’égoïsme, on commence par fermer la main en forme de poing, qu’on ouvre à nouveau en la ramenant à soi d’un mouvement assez vif avec un visage dur ou indifférent. (Tout ce que j’aime est à moi)

Générosité

generosite

Au contraire, la générosité s’exprime plus lentement avec un visage ouvert et souriant, la main reste ouverte et se répand en un large geste circulaire devant soi, comme pour semer. La Charité peut s’exprimer de la même façon. (Tout ce que j’aime, je le sème)

Réconciliation

La réconciliation est toujours le fruit d’une rencontre entre deux forces opposées et cela est bien exprimé dans notre langue de signes.

1ère partie.

Reconcilier-reconciliation1La main gauche, ouverte sur le côté à hauteur de la hanche pourrait nous représenter en position d’attente. La main droite, ouverte elle aussi, mais placée à hauteur de la tête, pourrait signifier une force instigatrice qui nous dépasse ; la main droite descend pour rencontrer l’autre main en un geste d’amitié.

 2ème partie.

Reconcilier-reconciliation2Les deux mains unies remontent vers le haut et reviennent à leur point de départ en un geste d’échange si nous voulons exprimer notre réconciliation avec Dieu.

 Nous pouvons de même exprimer la réconciliation avec notre prochain par les deux mains unies se répandant en un large mouvement circulaire devant nous.

Témoigner – Témoin

C’est oser se montrer pour dire ce que l’on est, ce qu’on veut dire ou ce qu’on croit.

Témoigner :

Temoigner-temoinLe bras gauche tendu devant soi, reste immobile, main ouverte et paume vers le bas, représentant l’anonymat d’une foule souvent indifférente, parfois hostile.

La main droite ouverte tendue vers le haut et paume à l’extérieur vient rejoindre ce bras et passe de la gauche à la droite du bras, signifiant ainsi le désir de se montrer pour exprimer quelque chose.

Pour traduire le mot Témoin,

HommeIl suffit de faire revenir la main droite à hauteur de l’épaule en la faisant descendre jusqu’à la hanche pour signifier la personne ou l’individu.

 

 

 

La Parole de Dieu donne la Vie

Elle comprend quatre mots PAROLE – DIEU – DONNER et VIE dont les signes sont facilement compréhensibles.

Parole Parole-parler

l’index de la main droite s’enroule plusieurs fois à hauteur de la bouche, exprimant ainsi l’enchaînement des mots.

DieuDieu

le même index montre la lettre D de l’alphabet qui remonte à hauteur de la tête et amorce un mouvement semi-circulaire.

Donner Donner

les deux mains à moitié fermées partent du bas de la poitrine et se retournent en s’ouvrant vers l’avant.

Vie Vie

est presque le même geste que Dieu mais c’est la lettre V de l’alphabet qui l’initie.